Dj Stresh – rencontre avec un passionné – Blog Wrung.fr – Style, art, musique & culture.

Blog Wrung>Mode>Dj Stresh – rencontre avec un passionné

Skip to main content

Dj Stresh – rencontre avec un passionné

Rencontre avec DJ Stresh, champion de France au Red Bull Thre3style 2016, mais avant tout passionné de musique.

 

Présentations?
Dj Stresh, 32 originaire de Cergy. Je suis Dj et Beatmaker mais surtout passionné. Je suis tombé amoureux de la musique très jeune, étant fan de Michael Jackson et des Jacksons en général, comme beaucoup. Puis de Michael Jackson, ayant grandit dans les années 90’s au vu de ses collaborations avec Teddy Riley, pas mal de New Jack swing, c’était la mode et mes sœurs aînées en écoutaient beaucoup. La suite logique de La New Jack swing c’était le Rap, vers 95-96.

Que représente le Hip Hop pour toi?
J’ai commencé par la danse, puis je suis tombé dans le DJing tout de suite après grâce au grand frère d’un ami danseur. Le Graffiti est arrivé quasi en même temps, en partie grâce au pochettes taguées des breakbeats de Scratch. Le Hip Hop m’a accompagné toute mon adolescence, m’a forgé toute une éducation, culturelle et musicale et même un peu l’ esprit d’entreprenariat. J’ai beaucoup appris grâce au Hip Hop, on ne s’en rend pas forcément compte mais c’est une culture qui aide beaucoup au développement personnel
et à l’apprentissage des choses.

Pourquoi t’es-tu remis a la compétition récemment (Redbull Thre3style / DMC)?
Tout simplement pour le plaisir, et pour retrouver l’engouement que j’ai pu avoir à mes débuts. C’est important de garder cet aspect de la culture, c’est ce qui nous permet de travailler, de nous surpasser et de pouvoir nous enrichir de nouvelles expériences.

Tu as représenté la France lors du championnat du monde Red Bull
Thre3style, qui a eu lieu au Chili.
C’est une expérience incroyable à vivre au moins une fois dans sa vie. Le fait de rencontrer des gens qui partagent la même passion que toi dans le monde entier, c’est énorme. Pouvoir côtoyer des légendes, et qu’ils soient super accessibles et à l’écoute de tous, c’est quelque chose de grand. Le plus de cette expérience pour moi a été de pouvoir rencontrer ces légendes, me rendre compte de leur niveau, c’est quelque chose qui te remet à ta place, te pousse à apprendre encore et encore pour etre meilleur. On en sort vraiment grandit et enrichi.

Tu animes des ateliers de Dj pour les enfants, pourquoi?
C’est quelque chose d’important, j’ai moi même appris lors d’ateliers en maison de quartier avec des formateurs du DMC, j’en ai beaucoup appris et je pense que c’est important de transmettre à mon tour ce qu’est la passion pour la musique. Un conseil que je pourrai donner à des jeunes qui se lancent dans la musique, c’est d’aimer réellement la musique quelle qu’elle soit et de maintenir cette passion éveillée, d’apprendre des légendes et surtout de rester libre, quoiqu’il arrive.

Tu es un musicien assez complet, beatmaker, DJ, Turntablist. Si tu devais ne garder qu’une seule facette dans la musique, laquelle serait-ce?
Je pense que je garderai le DJing, parce qu’avant tout j’aime écouter et jouer la musique des autres. C’est en étant auditeur que ca m’a amené au DJing, le fait de partager des émotions et de pouvoir divertir des gens, les rendre heureux pendant un moment, c’est vraiment ce que je préfère faire.

Certains disent que le rap a connu son âge d’or dans les 90s et qu’aujourd’hui ce n’est plus ce que c’était. Ton avis?
Mon avis reste assez simple: le Rap, comme beaucoup de choses, a changé tout simplement parce que la vie a changé. Cette musique est en adéquation avec la vie qu’on a aujourd’hui, comme elle a pu l’être dans les années 90s. Ayant grandit dans les années 90 il y a forcément une partie affective à tout ça, on pense au Rap mais surtout aux souvenirs liés à ces moments là. Dans 20 ans on regrettera sûrement les années 2000, et ainsi de suite…

Si tu avais carte blanche, quels seraient les 3 artistes avec qui tu rêverais de collaborer?
Wow sans hésiter Michael Jackson, Jay Dee, Big L. Pour le joker, je dirais Guru.

Si je te dis Hello Panam, tu me dis?
Hello Panam c’est le collectif de DJs dont je fait parti, à l’initiative de mon pote Dj Jim qui a eu envie de nous rassembler autour de soirées dans lesquelles on essaie de briser les barrières musicales. On essaie surtout de redonner l’esprit “Block Party” à nos soirées, il y a un Mc et tu pourras autant y entendre de la funk, du Reggae ou de la Trap, de la House ou du Hip Hop plus pointu: on part du principe que la musique est universelle et que le Hip Hop s’est crée de cette façon, en mélangeant les genres musicaux, les classes sociales et les générations.

Comment as-tu connu Wrung et que représente cette marque pour toi?
J’ai connu Wrung avec le clip de Rocca “Les jeunes de L’univers” et leur fameux
T-Shirt “Real Shit”; il y avait pas mal de pubs dans les fanzines Hip Hop de l’époque, j’aimais bien l’état d’esprit Street et Graffiti  que représentait la marque.
Pour moi c’est La marque de Street Wear Française qui a su tirer son épingle du jeu et se renouveler à chaque fois, tout en restant authentique.

 

Dj Stresh freestyle:

Bonus – La Playlist Rap 90s de Dj Stresh:

Articles relatifs

Wrung x Gerz

Wrung x Dillon Cooper

Product successfully added to your shopping cart
Quantity
Total
There are 0 items in your cart. There is 1 item in your cart.
Total products
Total shipping  To be determined
Total
Continue shopping Proceed to checkout